0

Premières vacances au Liban pour Chickpea

Le départ approche, les billets sont dans la poche : nous partons ce soir pour Beyrouth en vol direct, soit 4h d’avion. Nous y resterons 2 semaines et au retour c’est la rentrée, après un an de congé parental l’heure est venue de reprendre le travail et pour Chickpea ce sera aussi la rentrée à la crèche avec de nouveaux rythmes; bref de grands changements en perspective et j’appréhende un peu quand même… En attendant l’heure est aux préparatifs alors qu’on est encore largement le nez dans la poussière!

Et vous, quels sont vos indispensables pour un voyage à l’étranger avec bébé?

valise

 

0

Douce retraite en Normandie

En ce moment c’est gros gros chantier à la maison, on profite des vacances pour refaire les peintures, la chambre parentale et la salle de bain donc pour éviter à baby boy-Chickpea d’inhaler trop de poussière et d’odeurs de peinture c’est retraite en Normandie! Le temps est moins étouffant qu’à Paris et puis il y a le grand jardin pour cueillir des pommes!

Unknown normandie 2

0

Hello you !

Aujourd’hui c’est décidé : je me lance ! Après moult raisons de reporter, annuler puis y repenser, il était temps de commencer enfin. L’idée a germé il y a déjà plusieurs mois après la naissance de baby boy -Chickpea- mais le quotidien rattrape bien vite les espaces temps (précieux) de rédaction. Bref, c’est avec un bel élan positif et la tête pleine de billets à venir que j’entame ma nouvelle vie de maman blogueuse.

Partager, échanger, blaguer, se rencontrer autant de raisons pour dés maintenant commencer!

Blogosphère me voilà…

1

Qui suis-je?

Une maman, évidemment! Comblée par son BBBBBB (non je ne souffre pas de bégaiement, comprenez juste: Beautiful bicultural blond & blue eyes baby boy) que j’abrégerai volontiers en (juste) baby boy, alias Chickpea.

Mariée à MMM -Monsieur mon mari- libanais (d’où le côté biculturel de baby boy) et père presque parfait…

En congé parental depuis 1 an (eh oui bientôt l’âge de baby boy)

Pourquoi Akid Baby?
Baby boy est né en septembre 2014 et ma vie s’en ai vue toute tourneboulée; non pas que ce soit un bébé surprise mais la maternité bouscule vos certitudes et priorités et c’est ce bouleversement qu’il me tient à cœur de commenter et de partager avec légèreté.

Prenez un peu d’Orient et d’Occident, mixez le tout :vous obtenez un petit diamant et un quotidien palpitant!

0

Au commencement…

5-4-3-2-1 : Bonne année!!! bip bip faites sauter les cotillons. Tout le monde s’embrasse et se souhaite une belle année (comme chaque année), sauf que moi à cet instant précis je suis la seule à suspecter que celle-ci sera bien différente pour moi. -Tu ne reprends pas un peu de champagne?
-non merci (et d’ailleurs est ce que j’ai bien fait d’en prendre une dans le doute? ah ça y est, je suis déjà une mauvaise mère avant de le devenir!) et le foie gras, les huîtres, le saumon fumé? Je vais être grillée si je mange que du pain de mie… Voilà donc les premiers dilemmes auxquels j’ai dû faire face avant même de savoir si baby boy était là.
3 (interminables) jours plus tard, soit le 4 janvier 2014 je peux enfin faire le fameux-test-pipi-qui-va-changer-ta-vie, le test digital où tu lis sans réfléchir car perso mon cerveau est trop surexcité pour interpréter la lecture du test aux bandelettes… Mais c’est quoi ce Parkinson précoce? jamais autant tremblé (enfin si, résultats du bac mais ça fait un bail maintenant). Allez! Concentration, dans l’idée il suffit de suivre la notice et d’attendre – simple. Dans les faits, je ne pensais pas que ce test allait être si chargé en émotion, je le pose sur le rebord de l’évier en attendant le verdict seule dans la salle de bain, j’ai le pouls qui s’accélère, les minutes sont si longues, je scrute l’écran en attendant que les pixels parlent.
Puis, le résultat est là: enceinte! Moment de vide sidéral, je suis comme suspendue pendant quelques secondes dans le silence matinal, seule face à moi-même. En fait non, je ne suis plus seule : et c’est précisément cette prise de conscience qui donne le vertige. Tu as envie de ralentir ton cerveau qui cogite à 200% et qui voit les émotions se bousculer les unes après les autres. La joie bien sûr mais pas que, de l’appréhension et de l’impatience.

Bref, avant de découvrir que tu es enceinte tu penses qu’il suffit de faire un test et tu imagines que si c’est positif tu seras contente, en vrai, eh bien c’est juste un peu plus nuancé…

Et vous, comment avez vous vécu ce moment du test de grossesse qui devient positif?